Le Journal des Chercheurs

Accueil > Le JOURNAL des Chercheurs > Méthodologie de la recherche en sciences de l’éducation et de la (...) > Implexité : implication et complexité

Implexité : implication et complexité

mercredi 9 mars 2016, par Jean-Louis Le GRAND

Jean-Louis Le Grand, spécialiste réputé de l’histoire de vie, approfondit le concept d’implexité qu’il a élaboré en liaison avec ceux d’implication et de complexité.

image 870 x 559

Brésil (tapisserie, photo R.Barbier)
.

Il a créé et animé il y a quelques années une série de vidéos pour Canal-U sur les histoires de vie

http://www.canal-u.tv/recherche/?q=Jean-louis+le+grand&submitProgramSearch=Ok&simpleform_submitted=searchbar-form&fromSimpleForm=1

Dès lors qu’il est admis pour acquis que les séparations classiques sujet/objet, observateur/observé, objectivité/subjectivité sont caduques quand il est question de penser les sciences humaines, la notion d’implication devient indispensable. Dans un souci épistémologique il apparaît impossible de séparer radicalement le produit d’une connaissance des conditions de cette production de connaissance. Une première conception de l’implication la voit, de prime abord, comme un engagement, une manière d’exposer, voire de s’exposer, en rendant compte de ce travail dans l’écriture. Avec J. Ardoino (1983) on peut parler ici plutôt du fait de "s’impliquer" et marquer ceci par le néologisme "implicationnel" qui montre la dimension active de ce travail par exemple sous la forme de publication d’un journal.(Hess, 1989-1, Lourau 1988).

Mais il est un autre type d’implication qui est celui d"être impliqué" vue comme une situation inéluctable, irrémédiable. La conception développée ici se situe dans ce deuxième paradigme, celui d’implications plurielles très largement implicites reposant sur le postulat que tout chercheur est impliqué à différents niveaux de son activité de recherche quoiqu’il fasse et sans aucun rapport avec sa lueur de conscience des phénomènes en présence. Dit autrement "le chercheur ne peut pas ne pas être impliqué" quant aux résultats de sa recherche, postulat qui rompt avec la conception précédente. C’est de cette conception de la complexité des implications que je me propose de traiter ici.

DÉFINITION

D’un point de vue courant l’implication est utilisée comme signifiant que la personne est engagée dans une affaire, elle est dite "impliquée" et ce avec les connotations facheuses lorsqu’il s’agit de d’une opération de justice. D’un point de vue logique l’implication signifie une "relation formelle, consistant à ce qu’une idée ou une proposition en implique une autre, et considérée indépendamment de la vérité matérielle de ces idées ou propositions" . Quelle que soit la signification retenue il y a bien l’idée d’"être pris dedans" , entraîné et ce d’une manière logique.

Si nous prêtons une attention à l’étymologie des mots "implication" et "complexité" nous nous apercevons que ceux-ci ont des racines latines identiques ou proches dans leur signification. Il est une série de mots qui, d’une manière ou d’une autre renvoient au terme de "plicare" qui veut dire "plier" ou à "plectere" qui peut également vouloir dire "plier" mais signifie également "tourner", "entrelacer", "tresser", "tisser".

A travers de "plicare" on trouve les termes "explicare" et "implicare". Le premier suggére le fait de déplier, débrouiller : explicare = plier dehors. Le second "implicare" suggère le fait d’embrouiller, de compliquer, d’enchevêtrer, d’enlacer, d’envelopper ou encore l’idée d’implicite : implicare = plier dedans.

Ici je n’ai fait que reprendre ce qui a été avancé par J.Ardoino (1983 et 1989) et M. Bataille(1983) qui, à partir, de cette polarité ("in" et "ex") développent une dialectique de l’implication et de l’explication.

A partir du latin "plectere" on trouve les termes de "plexus" qui signifie "entrelacement", "enlacement" et "complexus" l’action d’envelopper, d’embrasser, d’étreindre et l’idée de complexité.

A partir de ces différentes racines il m’a semblé judicieux d’avancer le néologisme "implexité" pour qualifier la complexité des implications et ceci à partir du mot "implexe", mot français tombé en désuétude. Dans un sens courant celui-ci veut dire "dont l’intrigue est compliquée " pour parler d’une pièce de théâtre et dans un sens philosophique se dit d’un concept "que l’on ne peut réduire à un seul schème mais qui est formé de rapports impliqués dans des images particulières très diverses" . Par extension il signifie "Ensemble complexe résultant de la combinaison d’éléments divers et contradictoires" .

Par "implexité" j’entends donc cette dimension complexe des implications, complexité largement opaque à une explication. L’implexité est relative à l’entrelacement de différents niveaux de réalités des implications qui sont pour la plupart implicites (pliées à l’intérieur).

Voir l’intégralité du texte en ligne

Messages

  • Y a-t-il un lien entre la notion d’implexité et celle d’intrication des significations ? (AB)

  • Bonjour,

    Je viens de lire l’article et c’est assez incroyable :

    "La confrontation à cette implexité a tendance à susciter l"angoisse" fondamentale du chercheur enlacé dans le questionnement de ce qui le tisse et l’étreint. Ce sentiment de vertige surgit chez celui ou celle qui se regarde pris(e) dans la spirale de sa fusion au monde et s’ouvre à la perplexité qui le (la) traverse, angoisse qui va parfois se lover jusqu’au noeud émotionnel du corps : le plexus solaire."

    Je viens de vivre cela hier à mon travail, ça a été très brutal, à la fois psychologiquement et pour mon organisme.

  • En anthropo nous sommes confrontes a ce registre de pensees.Mais dans un cadre ouvert,car les risques sont tellement aleatoires,que plus la reflexion s’approfondit plus les marges de maneouvres diminues.
    Ex:je fais mon entretien physique sur la plage deserte ;une rencontre,un bebe mort,garde par un flic chinois !!
    IMPLEXITE:je bouge,je prends la fuite,non j ’arrive de la guerre du TIMOR LESTE,JE RESTE,a moi de digerer !

    • Bonjour,

      Je ne vois pas le rapport avec l’implexité.

      Pouvez-vous être plus précis ?
      Merci.

    • Tous les torts sont pour moi !!!!!eclairages :
      En tant que chercheur independant en anthropo(dans le nomadisme culturel que je m’impose,par ce tour du monde qui m’a amene ici en CHINE),LIMPREVISIBLE est bien le cote le plus difficile pour moi car la reponse adequate a une implication volontaire dans un contexte non maitrise releve de la complexite.
      De fait je devrai de par mes experiences,ne plus accorder trop de poids a l’aleatoire,l’implication et la complexite (ce sont des terrains et des demarches connus certain dirait je suis blinde).
      Mais voila,une situation de vie(la rencontre de ce petit cadavre) vient bousculer un ordre etabli et mettre en cause les demarches de recherches en anthropo et bloquer mes elans.
      ALORS A MOI DIGERER !!!!!!!

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?